Source : « the genographic project » du National Géographique

https://genographic.nationalgeographic.com/genographic/lan/fr/index.html

 

Haplogroupe R1b, M343 (Sous-clade R1b1a2, M269)

Les marqueurs génétiques qui définissent l'histoire de vos ancêtres remontent en gros à 60 000 ans,

jusqu'au premier marqueur commun à tous les hommes non-Africains, M168, et accompagnent votre

lignage jusqu'à aujourd'hui, pour se terminer avec M343, le marqueur qui définit l'haplogroupe R1b,

M343 (Sous-clade R1b1a2, M269).

 

Si vous observez la carte qui montre le parcours de vos ancêtres, vous verrez que les membres de

l'haplogroupe R1b, M343 (Sous-clade R1b1a2, M269) sont porteurs des marqueurs du chromosome

Y suivants :

M168 > P143 > M89 > L15 > M9 > M45 > M207 > M173 > M343

(On a moins d'informations sur certains marqueurs que sur d'autres.Ce qui est connu de votre

histoire est expliqué ci-dessous)

 

Aujourd'hui, près de 70 pour cent des hommes du sud de l'Angleterre appartiennent à l'haplogroupe

R1b, M343 (Sous-clade R1b1a2, M269). Dans certaines parties de l'Espagne et de l'Irlande, cette

proportion dépasse 90 pour cent. Qu'est-ce qu'un haplogroupe, et pourquoi les généticiens se

concentrent-ils sur le chromosome Y dans leurs recherches de marqueurs ? D'ailleurs, qu'est-ce

qu'un marqueur ?

Chacun d'entre nous porte un ADN qui est une combinaison de gènes hérités de notre mère et de

notre père, nous fournissant des caractéristiques allant de la couleur des yeux à la taille, de la

constitution athlétique à la prédisposition à certaines maladies. Il existe une exception, le

chromosome Y, qui passe directement de façon inchangée de père en fils, de génération en

génération.

Inchangé, sauf en cas de mutation - un changement aléatoire, naturel et d'ordinaire inoffensif. Cette

mutation, appelée marqueur, a un rôle de balise. On peut la cartographier au fil des générations car

elle sera transmise à partir de l'homme qui l'a subie en premier à ses fils, à leurs fils, et à tous les

hommes de la famille pendant des milliers d'années.

Dans certains exemples, il peut y avoir plus d'un événement mutationnel qui définisse une branche

particulière de l'arbre. Cela signifie que n'importe lequel de ces marqueurs peut servir à déterminer

votre haplogroupe personnel, puisque chaque individu qui possède l'un de ces marqueurs, possède

aussi les autres.

Quand les généticiens identifient un tel marqueur, ils tentent de savoir quand il est survenu, et dans

quelle région du monde. Chaque marqueur est essentiellement le début d'une nouvelle lignée sur

l'arbre généalogique de la race humaine. Retracer les lignées nous indique comment de petites

tribus d'hommes modernes, en Afrique, il y a des millénaires, se sont diversifiées et répandues

jusqu'à peupler le monde.

Un haplogroupe se définit par une série de marqueurs communs à plusieurs individus porteurs des

mêmes mutations aléatoires. Les marqueurs retracent la route que vos ancêtres ont prise en quittant

l'Afrique. Il est difficile de savoir combien d'hommes dans le monde appartiennent à un haplogroupe

particulier, ou même combien de haplogroupes existent, parce que les scientifiques ne disposent

pas encore de suffisamment de données.

Un des buts du projet Genographic, prévu sur cinq ans, est de bâtir une base de données

génétiques anthropologiques suffisamment importante pour répondre à certaines de ces questions.

Dans ce but, les membres de l'équipe du projet se rendent dans le monde entier pour récolter plus

de 100 000 échantillons d'ADN parmi les populations indigènes. De plus, nous vous encourageons à

ajouter vos résultats de façon anonyme au projet de base de données, afin d'aider nos généticiens à

révéler plus de réponses sur notre histoire ancienne. Consultez régulièrement ces pages ; plus nous

recevrons d'informations, plus vous pourrez en savoir sur votre propre histoire génétique.

 

L'épopée de vos ancêtres : Ce que l'on sait aujourd'hui

M168: Votre ancêtre le plus lointain

En bref :

Période d'émergence : il y a environ 50 000 ans

Lieu d'origine : Afrique

Climat : retrait temporaire de l'âge de glace ; l'Afrique passe de la sécheresse à des températures

plus élevées et un climat plus humide

Nombre estimé d'Homo sapiens : environ 10 000

Outils et techniques : outils en pierre ; premières traces d'art et de techniques avancées et

conceptuelles

Les vestiges squelettiques et archéologiques suggèrent que des humains à l'anatomie moderne se

sont développés en Afrique il y a environ 200 000 ans, et commencèrent à quitter l'Afrique pour

coloniser le reste du monde il y a environ 60 000 ans.

L'homme qui a donné naissance au premier marqueur génétique de votre lignée a probablement

vécu au nord-est de l'Afrique dans la vallée du grand rift, peut-être en Ethiopie, au Kenya ou en

Tanzanie, il y a 31 000 à 79 000 ans. Les scientifiques estiment la date la plus probable de son

existence à il y a environ 50 000 ans. Ses descendants sont devenus la seule lignée à survivre hors

de l'Afrique, faisant de lui l'ancêtre commun de tous les non-Africains vivant aujourd'hui.

Mais pourquoi les humains se seraient-ils aventurés hors de leurs territoires de chasse africains pour

pénétrer sur des terres inexplorées ? Il est probable qu'une fluctuation climatique ait poussé vos

ancêtres à cet exode. L'âge de glace africain a été caractérisé par la sécheresse plutôt que par le

froid.

Il y a environ 50 000 ans, les plaques glaciaires d'Europe du Nord ont commencé à fondre,

déclenchant une période de températures plus douces et un climat plus humide en Afrique.

Certaines parties du Sahara inhospitalier sont alors devenues habitables, pour un temps assez

court. Alors que le désert, ravagé par la sécheresse, se transformait en savane, les animaux que

chassaient vos ancêtres ont étendu leur territoire et ont commencé à se déplacer en empruntant ce

nouveau passage herbagé. Vos ancêtres nomades ont suivi le temps clément et les animaux qu'ils

chassaient, bien que la route suivie reste encore à déterminer.

En plus d'un changement favorable de climat, à cette époque a eu lieu un grand bond en avant dans

la capacité intellectuelle de l'homme moderne. De nombreux scientifiques pensent que l'émergence

du langage nous a donné un immense avantage sur les autres premières espèces humaines. Armes

et outils améliorés, capacité de planifier l'avenir et de coopérer les uns avec les autres, meilleure

capacité à exploiter les ressources de nouvelles façons, tous ces facteurs ont permis à l'homme

moderne de migrer rapidement vers de nouveaux territoires, d'exploiter de nouvelles ressources et

de surpasser et remplacer les autres hominidés.

 

M89: Traversée du Moyen-Orient

En bref -

Date d'émergence : 45 000 ans

Lieu d'origine : Afrique du nord ou Moyen-Orient

Climat : au Moyen-Orient : plaines herbeuses semi-arides

Estimation du nombre d'Homo sapiens : dizaines de milliers

Outils et techniques : outils de pierre, ivoire, bois.

L'ancêtre mâle suivant, dans votre lignage ancestral, est l'homme qui a développé M89, un

marqueur qu'on retrouve chez 90 à 95 pour cent de tous les non-Africains. Cet homme est né il y a

environ 45 000 ans dans le nord de l'Afrique ou au Moyen-Orient.

Le premier peuple à avoir quitté l'Afrique a sûrement effectué un parcours côtier qui a pris fin en

Australie. Vos ancêtres ont suivi les prairies en pleine croissance et l'abondant gibier jusqu'au

Moyen-Orient et au-delà, et ont fait partie de la seconde grande vague de migration hors de

l'Afrique.

Il y a environ 40 000 ans, le climat s'est à nouveau modifié, pour devenir plus froid et aride. La

sécheresse a frappé l'Afrique et les prairies sont redevenues désertiques. Les 20 000 années

suivantes, les portes du Sahara furent fermées. Le désert étant infranchissable, vos ancêtres

avaient deux options : rester au Moyen-Orient ou continuer d'avancer. Revenir au continent de

départ était impossible.

Tandis que de nombreux descendants de M89 restèrent au Moyen-Orient, d'autres continuèrent à

suivre les grands troupeaux de buffles, d'antilopes, de mammouths laineux et autres gibiers, au

travers de l'Iran actuel, jusqu'aux vastes steppes d'Asie centrale.

Ces plaines semi-arides couvertes d'herbe formaient une sorte d'autoroute qui s'étendait de l'est de

la France à la Corée. Vos ancêtres, après avoir migré vers le nord, au Moyen-Orient, voyagèrent

ensuite vers l'est et l'ouest, en suivant cette autoroute d'Asie centrale. Un plus petit groupe continua

vers le nord, en partant du Moyen-Orient pour rejoindre l'Anatolie et les Balkans, passant des

prairies familières aux forêts et à l'altitude.

 

M9 :La grande dispersion du clan Eurasien

En bref :

Période d'émergence : il y a 40 000 ans

Lieu : Iran ou sud de l'Asie centrale

Nombre estimé d'Homo sapiens : des dizaines de milliers

Outils et techniques : paléolithique supérieur

Votre ancêtre suivant, un homme né il y a environ 40 000 ans en Iran ou dans le sud de l'Asie

centrale, a donné naissance à un marqueur génétique appelé M9, qui a créé une nouvelle lignée

distincte du Clan moyen-oriental M89. Ses descendants, dont vous faites partie, ont passé les 30

000 années suivantes à peupler une grande partie de la planète.

Cette important lignée, appelée le Clan eurasien, s'est dispersée progressivement, au cours de

milliers d'années. Les chasseurs aguerris suivaient les troupeaux toujours vers l'est, le long de la

grande autoroute de la steppe eurasienne. Mais leur progression fut endiguée par les énormes

massifs montagneux du sud de l'Asie centrale, l'Hindu Kush, le Tian Shan, et l'Himalaya.

Les trois massifs montagneux se rejoignent dans la région du "noeud Pamir", située dans le

Tadjikistan actuel. Ici, les tribus de chasseurs se sont divisées en deux groupes. Certains sont allés

vers le nord, en Asie centrale, d'autres sont allés vers le sud dans ce qui est devenu le Pakistan et le

sous-continent indien.

Ces divers itinéraires migratoires depuis la région du noeud Pamir ont donné naissance à des

lignées distinctes.

Les racines de la plupart des gens natifs de l'hémisphère Nord remontent au Clan eurasien. Presque

tous les Nord-américains et les habitants d'Asie de l'Est descendent de l'homme décrit ci-dessus,

comme la plupart des Européens et de nombreux Indiens.

 

M45: Voyage à travers l'Asie centrale

En bref :

Période d'émergence : il y a 35 000 ans

Lieu d'origine : Asie centrale

Climat : Moyen-Orient : glaciers s'étendant sur la majeure partie de l'Europe

Nombre estimé d'Homo sapiens : environ 100 000

Outils et techniques : paléolithique supérieur

Le marqueur suivant de votre héritage génétique, M45, est apparu il y a environ 35 000 ans, chez un

homme né en Asie centrale. Il faisait partie du Clan eurasien M9 qui s'est déplacé jusqu'aux

montagnes d'Hindu Kush et sur les steppes riches en gibier du Kazakhstan, de l'Ouzbékistan et du

sud de la Sibérie actuels.

Bien que le gros gibier ait été abondant, l'environnement sur les steppes eurasiennes devint de plus

en plus hostile, car les glaciers de l'âge de glace se remirent à s'étendre. La réduction du niveau des

précipitations a peut-être provoqué des conditions désertiques dans les steppes du sud et forcé vos

ancêtres à suivre les troupeaux de gibier vers le nord.

Pour vivre dans des conditions si dures, ils ont appris à construire des abris en peaux de bêtes

portatifs et à créer des armes et des techniques de chasse qui allaient s'avérer efficaces contre les

animaux bien plus gros qu'ils rencontrèrent dans les climats plus froids. Ils compensèrent le manque

de pierre dont ils se servaient traditionnellement pour faire des armes, par la création de plus petites

pointes et lames, les microlithes qui pouvaient être montées sur des manches en os ou en bois, et

être utilisées efficacement. Leur set d'outils comprenait également des aiguilles en os pour coudre

des vêtements en peaux animales, chauds et assez amples pour leur permettre de bouger

facilement quand ils chassaient les rennes et les mammouths qui les nourrissaient.

L'ingéniosité et la capacité de vos ancêtres à s'adapter étaient indispensables à leur survie durant le

dernier âge de glace en Sibérie, une région où aucune autre espèce d'hominidés n'a jamais vécu.

Le Clan d'Asie centrale M45 a eu de nombreux descendants ; l'homme qui fut à sa source est

l'ancêtre commun à la plupart des Européens à presque tous les hommes amérindiens.

 

M207: Départ d'Asie centrale

En bref -

Date d'émergence : 30 000 ans

Lieu d'origine : Asie centrale

Climat : glaciers s'étendant sur la plus grande partie de l'Europe et l'Eurasie occidentale

Estimation du nombre d'Homo sapiens : approximativement 100 000

Outils et techniques : Paléolithique supérieur

Après avoir passé un temps considérable en Asie centrale, à affiner ses techniques pour survivre

dans de nouvelles conditions pénibles et pour exploiter de nouvelles ressources, un groupe du clan

de l'Asie centrale a commencé à se diriger à l'ouest, vers le sous-continent européen.

Un individu de ce clan portait la nouvelle mutation M207 sur son chromosome Y. Ses descendants

ont fini par se séparer en deux groupes distincts, l'un continuant sa route vers le sous-continent

européen et l'autre obliquant vers le sud pour finir par descendre jusqu'à l'Inde.

Votre lignage fait partie du premier groupe, M173 et a donné naissance aux premiers humains

modernes qui sont venus s'installer en Europe, pour finir par coloniser tout le continent.

 

M173: La colonisation de l'Europe : Les premiers Européens modernes

En bref -

Date d'émergence : 30 000 ans

Lieu d'origine : Asie centrale

Climat : âge de glace

Estimation du nombre d'Homo sapiens : approximativement 100 000

Outils et techniques : Paléolithique supérieur

Tandis que vos ancêtres continuaient de se diriger vers l'ouest, un homme né il y a environ 30 000

ans en Asie centrale a engendré un lignage défini par le marqueur génétique M173. Ses

descendants firent partie de la première grande vague d'humains à atteindre l'Europe.

Durant cette période, les steppes eurasiennes s'étendaient depuis l'Allemagne d'aujourd'hui, et

peut-être même la France, jusqu'à la Corée et à la Chine. Le climat favorisait des terres riches en

ressources et ouvrit une fenêtre sur l'Europe.

L'arrivée de vos ancêtres en Europe marqua la fin de l'ère des Néandertaliens, une souche

d'hominidés qui peupla l'Europe et une partie de l'Asie de l'ouest entre 230 000 ans et 29 000 ans

avant notre ère. Une meilleure communication, des armes plus efficaces et une plus grande

ingéniosité ont sans doute permis à vos ancêtres d'évincer les Néandertaliens dans la course aux

maigres ressources.

Cette vague de migration vers l'Europe de l'Ouest a marqué l'apparition et l'expansion de ce que les

archéologues appellent la culture aurignacienne. Cette culture se distingue par des innovations

importantes dans les méthodes de fabrication des outils, une plus grande standardisation de ceux-ci,

et un outillage beaucoup plus diversifié, avec notamment des racloirs pour préparer les peaux

d'animaux et des outils pour le travail du bois.

En plus de la pierre, les premiers hommes arrivés en Europe utilisaient l'os, l'ivoire, les bois de

cervidés et les coquillages en guise d'outillage. On a retrouvé des bracelets et des pendentifs faits

en coquillages, en dents, en ivoire et en os sculpté sur de nombreux sites. Les bijoux, souvent

symbole de statut, suggèrent le début du développement d'une organisation sociale plus complexe.

Le nombre important de sites archéologiques trouvés en Europe à partir d'environ 30 000 ans

indique qu'il y a eu une augmentation significative de la population.

Il y a environ 20 000 ans, la fenêtre climatique se referma à nouveau, et l'expansion des glaciers

força vos ancêtres à se déplacer au sud, vers l'Espagne, l'Italie et les Balkans. Lorsque la glace se

retira et que les températures commencèrent à remonter, il y a 12 000 ans, de nombreux

descendants de M173 repartirent vers le nord pour repeupler des lieux qui étaient devenus

inhospitaliers durant l'âge de glace.

Sans surprise, le nombre de descendants de l'homme qui développa le marqueur M173 reste

aujourd'hui très élevé en Europe de l'ouest. Il est particulièrement concentré dans le nord de la

France et dans les îles britanniques, où il fut amené par les ancêtres qui avaient passé l'âge de

glace en Espagne.

 

M343: Les descendants directs des hommes de Cro-Magnon

En bref -

Date d'émergence : environ 30 000 ans

Lieu d'origine : Europe de l'ouest

Climat : les glaciers continuent de descendre du nord de l'Europe

Estimation du nombre d'Homo sapiens : ?

Outils et techniques : Paléolithique supérieur.

Il y a environ 30 000 ans, un descendant de la famille qui migrait vers l'Europe donne naissance au

marqueur M343, le marqueur qui définit votre haplogroupe. Vous êtes un descendant direct des

hommes qui ont dominé l'expansion humaine en Europe, l'homme de Cro-Magnon.

Les Cro-Magnon sont responsables des fameuses grottes peintes trouvées dans le sud de la

France. Ces peintures spectaculaires offrent une preuve archéologique qu'il y eut une floraison

soudaine de talents artistiques quand nos ancêtres migrèrent en Europe. Avant cela, les efforts

artistiques portaient principalement sur des bijoux faits de coquillage, d'os et d'ivoire ; sur des

instruments musicaux primitifs ; et des gravures sur pierre.

Les peintures de grottes de Cro-Magnon représentent des animaux comme des bisons, des cerfs,

des rhinocéros et des chevaux, et des événements naturels importants de la vie du Paléolithique tels

que la mue du printemps, la chasse ou les grossesses. Ces peintures sont beaucoup plus

élaborées, détaillées et colorées que tout ce qu'on avait vu avant cette période.

Vos ancêtres savaient comment faire des vêtements tissés en utilisant les fibres naturelles et les

plantes, et avaient des outils relativement avancés, faits de pierre, d'os et d'ivoire. Leurs bijoux, leurs

gravures, et leurs peintures élaborées et colorées dans les grottes témoignent de la culture avancée

des Cro-Magnon durant le dernier âge de glace.

C'est ici que s'arrêtent vos traces génétiques, selon les connaissances actuelles. Assurez-vous

cependant de visiter ces pages régulièrement. Au fur et à mesure que nous recueillons et analysons

des données, nous en saurons davantage sur l'histoire des premiers hommes et femmes qui ont

peuplé la Terre. Nous nous chargerons de mettre à jour ces histoires durant toute la durée de vie du

projet.